Rechercher
  • Marie François

Écrire un bon article de blog : les règles de base

Mis à jour : févr. 26


"Content is king". Cette célèbre phrase de Bill Gates vous dit forcément quelque chose. Massivement reprise lorsqu'il s'agit d'aborder le thème du contenu web, elle résume bien la teneur de mes propos aujourd'hui, car oui, dans le monde du blogging, le contenu est roi ! Parmi les milliers de blogs coexistant sur la toile, les rares qui retiennent l'attention des internautes proposent généralement des articles d'excellente qualité. Mais écrire un bon article de blog ne s'improvise pas.

© Christin Hume (Unsplash)

Ce n'est pas non plus impossible. Ce qu'il vous faut : un peu d'entraînement et de motivation, et surtout, la bonne marche à suivre. Vous êtes prêt ? C'est parti !

1. Se poser les bonnes questions

Avant de commencer à écrire, il existe une phase de préparation tout aussi importante que celle de la rédaction. Cette première étape est primordiale puisqu'elle va d'emblée orienter

votre manière d'écrire. Elle consiste à vous poser des questions simples, mais indispensables.

Quel sujet allez-vous aborder ?

Il est important de rester cohérent avec le thème principal de votre blog. Ne vous éparpillez pas et allez droit au but. Choisissez un sujet qui vous plait et faites comprendre directement à votre lecteur ce dont vous allez lui parler. Le temps des internautes est précieux, ne l’oubliez pas.

Quel est votre but ?

Que voulez-vous provoquer chez votre lecteur ? Vos objectifs peuvent être multiples : un acte d’achat, un partage sur les réseaux sociaux pour améliorer votre notoriété, faire connaître votre nouveau produit, booster votre référencement... Définissez clairement vos objectifs avant de commencer à rédiger.

Quelle est votre cible ?

À qui vous adressez-vous ? Mettez-vous à la place de ces personnes. Qu'ont-elles envie d’apprendre, de quoi ont-elles besoin ? Vous ne faites plus qu'un avec votre cible.



2. Structurer son récit

Que ce soit sur le web ou sur papier, il existe certaines règles universelles quant à la rédaction d’un article. Personnellement, je suis toujours ce modèle :

  • un titre percutant ;

  • un chapeau attirant qui reprend les informations principales du texte ;

  • une attaque digne de ce nom ;

  • une conclusion et/ou un chute.

Le titre : explicite et attirant

Un bon titre doit à la fois accrocher le lecteur et lui faire comprendre de quoi va parler l’article sans pour autant lui en dire trop (puisqu’il faut tout de même titiller sa curiosité). Subtil, n'est-ce pas ?

Bon à savoir : dans l'idéal, un titre optimisé pour Google comporte au moins 10 caractères et entre 2 et 22 mots.*

Le chapeau (ou chapô)

Il existe plusieurs types de chapeaux mais celui qui est le plus souvent employé est informatif. Il permettra de « planter le décor » en mentionnant les principaux éléments nécessaires à cet objectif : qui, quoi, quand, comment,et pourquoi ?

L’attaque

Avant de se plonger dans le contenu même de l’article, l’attaque vient attirer l’attention du lecteur, l’interpeller. Elle se situe en début d’article, déjà dans le chapeau, ou juste après celui-ci. Il existe plusieurs styles d'attaque : vous pouvez utiliser une anecdote ou une citation par exemple.

Si vous étiez metteur en scène, votre attaque serait la scène d'ouverture de votre film.

Inglorious Basterds (Quentin Tarantino) - Opening Scene

Le contenu

Un texte aéré

Si votre titre soulève une question ou une problématique, assurez-vous d’y répondre dans le corps de votre texte, c’est la base. En aérant votre article grâce à des paragraphes et des inter titres, votre lecteur saura, en un coup d’œil, s'il mérite d'être lu ou pas. Si ce n'est pas le cas, il aura vite fait de passer à une autre source d'information et ce sera tant pis pour vous (et vos heures de travail…).


Des images qui apportent un plus

Les images ont une portée esthétique mais elles sont également là pour mettre en valeur ce que vous racontez, elles peuvent aussi amener un côté humoristique ou décalé. Enfin, elles permettent à votre lecteur de respirer un peu entre vos paragraphes.


La taille, ça compte vraiment ?

Il fallait bien poser la question. Selon le site Redacteur.com, « la longueur moyenne d’un article de blog est de 1142 mots ». Cependant, ce chiffre est à prendre avec des pincettes car n'oublions pas que l’important pour Google, c’est la pertinence et la qualité de votre contenu. Répondez-vous à un besoin de l’internaute ? C’est la question clé. Vous pourriez écrire un article de 2 000 mots sur le sujet « Comment éplucher une mangue ? » alors qu’en réalité, vous auriez dit l’essentiel en 250 mots.

Mieux vaut privilégier la qualité à la quantité.

La conclusion

Conclusion, chute, call-to-action… Bien terminer son texte est presque aussi important que de bien le commencer. C’est la touche finale qui vient signer votre article, boucler la boucle.


Source : GERGELY, T., Information et peruasion. Ecrire., Bruxelles, De Boeck Université, 1995

3. Optimiser l'article pour le web

L’univers sémantique

Si vous vous y connaissez un peu en référencement naturel, vous savez que pour être bon élève en la matière, votre article doit comporter un certains nombre de mots-clés liés au sujet traité, on appelle cela le champ sémantique. Pour bien définir ce dernier, il existe différentes techniques propres à chacun, liées notamment au niveau d'expérience et au degré d'affinité pour le sujet. Le premier outil, c’est bien sûr, votre jugeote. C'est votre meilleur atout pour commencer votre liste de mots-clés. Vous pouvez ensuite mettre celle-ci à l’épreuve en la comparant à d’autres types d’articles sur le même sujet et qui se retrouvent dans le top des résultats de Google. Vous avez aussi la possibilité d'utiliser des outils en ligne (comme Ubersuggest ou Keyword Tool qui sont gratuits) ou encore faire votre petite enquête sur ce que Google suggère dans sa barre de recherche lorsque vous commencez à taper votre requête. Je m'amuse également assez souvent à aller voir ce qui se dit sur les forums.

Parmi les mots-clés que vous aurez définis, il est primordial de faire apparaître l'expression sur laquelle vous souhaitez être positionné dans votre titre principal (celui qui apparaîtra dans les moteurs de recherche) et dans votre méta-description (le très court résumé lié à votre titre dans la liste de résultats).

Attention toutefois à ne pas "sur-optimiser" vos contenus (Google peut vous pénaliser pour cela. Mais c'est une autre histoire que je vous raconterai une autre fois).

Les balises HTML

Je vous rassure : nul besoin d'être un expert en informatique pour comprendre et assimiler rapidement les règles de base de l'écriture HTML, du moins dans le cadre de la rédaction d'un article de blog. En fait, lorsque vous postez du contenu sur internet, il existe un langage codé qui se cache derrière vos phrases. Il structure, grâce à des balises, les contenus sur internet (textes, images, liens...). Ainsi, on distingue le titre de l'article (= balise h1) et le titre de la page web (= balise title). En réalité, il existe 6 niveaux de titres qui sont analysés par l’algorithme de Google par ordre d'importance. Les inter titres jouent donc un rôle non négligeable dans le référencement de votre article.

4. Prendre du plaisir

Si vous voulez que votre cible vous lise, il faut non seulement que vous soyez équipé pour préparer vos contenus (c'est désormais chose faite ;-)) mais aussi et surtout, que le sujet vous plaise, ou mieux, qu'il vous passionne. Vous n'aurez jamais de meilleur article que si vous avez pris du plaisir à l'écrire. Vos lecteurs le ressentiront à coup sûr !

5. Faire appel à un rédacteur professionnel

Vous n'êtes définitivement pas fait pour écrire sur le web ? Vous n'avez pas le temps ? Vous pouvez toujours faire appel à un concepteur-rédacteur.



*Canivet, I., Bien rédiger pour le web, 4e édition : Stratégie de contenu pour améliorer son référencement naturel, Paris, Eyrolles, 2017

115 vues

Ils m'ont fait confiance

rédactrice freelance client luxembourg.j
journaliste freelance belgique.png
rédactrice freelance virton arlon.png
rédactrice freelance culture.jpg

Youdee | Rédaction web & print |Marie FRANÇOIS | Virton, Wallonie - Belgique | contact@youdee.be | Mentions légales